Les experts en merchandising considèrent que la vitrine est l’un des éléments clés d’un magasin ; elle donne envie ou pas d’entrer dans la boutique et peut décider le consommateur à acheter. C’est de cette façon qu’il faudrait concevoir le design de la page d’accueil de son site web.

Même si celle-ci ne constitue pas l’unique porte d’entrée au contenu d’un site internet, savoir comment créer une page d’accueil est capital. Pourquoi ? Car, le plus souvent, c’est le point de départ de l’internaute qui arrive sur un site. Aussi, elle constitue fréquemment le premier contact du visiteur avec l’entreprise ou l’organisation. Enfin, elle est un lieu de passage récurrent lors de la navigation sur un site internet. Une page d’accueil efficace doit donc capter immédiatement l’attention du visiteur et lui expliquer en un temps record : qui parle, ce que fait le site et ce qu’il propose. Son objectif : inciter l’internaute à poursuivre sa visite pour acheter, s’abonner ou simplement naviguer plus profondément dans les pages du site. Mais ceci requiert quelques connaissances fondamentales.

Du design au contenu, voici les principaux éléments qu’il faut soigner afin de construire une bonne page d’accueil de site web.

 

Sommaire

  1. Règle nº1 : créer une page d’accueil qui offre une réponse immédiate à l’internaute
    • Bâtir une page d’accueil avec un titre visible et fédérateur
    • Proposer une page d’accueil conviviale
    • Structurer une page d’accueil qui simplifie l’expérience utilisateur
    • Créer une page d’accueil rapide à charger
  2. Règle nº2 :  donner envie d’explorer le site internet et de passer à l’action
    • Inciter les visiteurs de la page d’accueil à s’engager
    • Apporter sur la page d’accueil des éléments de réassurance
    • Choisir des images impactantes pour la page d’accueil
  3. Règle nº3 : favoriser le référencement de la page d’accueil
    • Rédiger un titre de la bonne longueur
    • Utiliser des mots-clés pertinents
    • Proposer un contenu riche
    • Formuler des textes intelligibles
  4. Règle nº4 : animer la page d’accueil

 

Règle nº1 : Offrir une réponse immédiate à la question du visiteur qui arrive sur la page d’accueil

En anglais, la page d’accueil se nomme “main page” (page principale) ou bien “home page” (littéralement, “page foyer/maison”). Cela donne le ton sur l’importance de cette page. Contrairement à son nom français, elle ne sert pas uniquement à accueillir. Les raisons pour lesquelles l’internaute arrive sur un site web sont diverses :

  • il se pose une question
  • il cherche un produit, un service ou des renseignements
  • il souhaite connaître l’objet du site…

La page d’accueil se doit d’apporter rapidement une réponse à son prospect sous peine de le perdre. Elle doit donc lui souhaiter la bienvenue, mais elle doit surtout l’orienter efficacement vers l’information recherchée.

 

Bâtir une page d’accueil avec un titre visible et fédérateur

En premier lieu, le site doit énoncer sa raison d’être. Il s’agit d’une promesse faite à l’utilisateur résumée en une phrase.Titre page accueil - mouse coach article

  • Quel bénéfice ce site web va-t-il lui apporter ?
  • À quelle question ce site va-t-il répondre ?
  • Quelle solution ce site va-t-il lui fournir ?

Ce message ou titre doit apparaître en toutes lettres. Il doit être visible dans la partie haute de la page d’accueil, au-dessus de la ligne de flottaison (“above-the-fold”), c’est-à-dire, sans que le visiteur ait besoin de faire descendre le contenu sur l’écran (“scroller”).

L’erreur de beaucoup de sites web est de vouloir tout dire et de plaire à tout le monde. Perdu par la multiplication des messages et des propositions, l’internaute peut être tenté de quitter la page sans chercher davantage. Ainsi il est recommandé de se concentrer en priorité sur son cœur de cible. Le choix des mots est extrêmement important. Ils doivent être clairs, impactant et susciter suffisamment de curiosité pour donner envie de passer à l’action. D’ailleurs pourquoi ne pas tester son titre auprès de personnes non averties pour l’évaluer ?

 

Proposer une page d’accueil conviviale

Comme son nom l’indique, une page d’accueil se doit d’être accueillante et donc conviviale. Elle doit mettre à l’aise le visiteur en lui offrant une navigation intuitive et fluide, peu importe son niveau d’expertise sur internet. L’esthétisme de la page d’accueil est vain si elle dessert ses besoins. C’est pourquoi les informations fournies doivent être visibles et claires.

  • Il est conseillé de choisir une police de caractère et des couleurs qui favorisent une bonne lecture tout en respectant l’identité visuelle de la marque.
  • Les liens doivent bien ressortir et utiliser un langage concis et compréhensible.
  • Chaque page du site internet doit être accessible depuis la page d’accueil au plus en trois clics (règle des trois clics), d’où l’intérêt de travailler en amont sur l’arborescence de son site web.
  • Il faudra opter pour une structure de site qui permettra au contenu de s’adapter aux différents écrans de consultation des utilisateurs tels que le smartphone ou la tablette ; c’est ce que l’on appelle le “responsive design”.

 

Structurer une page d’accueil qui simplifie l’expérience utilisateur

Pourquoi réinventer la roue ? Le succès de grandes marques digitales a permis aux créateurs de sites web de décoder les bons usages en web design. La popularité de ces plateformes a aussi ancré chez les utilisateurs des habitudes de navigation sur lesquelles les webmasters se sont appuyés. Ainsi, mieux vaut respecter certaines normes ergonomiques éprouvées pour une mise en page efficace. Proposer une architecture standard aide les utilisateurs à s’orienter et permet ainsi de s’adresser à la majorité des visiteurs. Les éléments de navigation conseillés sont les suivants :

  • Un logo permettant de revenir à tout moment de la navigation sur la page d’accueil, carrefour du site web.
  • Le titre (promesse ou mission) et le sous-titre (description de ce qui est proposé)
  • Un en-tête (“header”) proposant différents menus pour guider l’internaute vers les diverses rubriques du site, un moteur de recherche interne, une zone d’identification (compte du client ou du membre) et un panier pour les sites d’e-commerce
  • Une ou plusieurs image(s) à la une
  • Un ou plusieurs bouton(s) “call-to-action” qui sera détaillé plus-bas
  • Des liens vers les réseaux sociaux
  • Des éléments de réassurance décrits ci-dessous
  • Un pied de page (“footer”) avec le plan du site (“sitemap”), contact, mentions légales, CGV…

 

structurer page accueil - mouse coach article

 

Créer une page d’accueil rapide à charger

La vitesse de chargement de la page d’accueil est un critère capital à prendre en compte. La durée limite tolérée pour l’affichage d’une page internet est de 3 secondes. Au-delà, l’internaute aura tendance à quitter le site ; il sait que l’offre est pléthorique et qu’il pourra sans doute trouver sa réponse ailleurs. Ce point est donc critique.

De plus, une page d’accueil lente à se charger peut entacher l’image de la marque sur la qualité de ses produits et services.

Enfin, elle s’expose à des pénalités de référencement, car les moteurs de recherche comme Google privilégient les “meilleurs” sites web dans les premières pages de résultats de recherche.

Par conséquent, il est primordial d’adopter les bonnes techniques pour accélérer le chargement de sa page d’accueil comme l’optimisation des images, leur mise en cache, l’activation de la compression des éléments de la page, etc.

 

 

Règle nº2 :  donner envie d’explorer le site internet et de passer à l’action

 

Inciter les visiteurs de la page d’accueil à s’engager

Comment convertir un simple visiteur de sa page d’accueil en visiteur fidèle, souscripteur ou client ? Cette question est clé.

Positionner un bouton d’incitation à l’action (“call-to-action”) dans la partie supérieure de CTA page accueil - mouse coach articlela page d’accueil est la première chose à faire. Ce dernier doit clairement se détacher du reste du contenu du site. Selon l’objectif recherché, il propose de :

  • acheter
  • demander un devis
  • télécharger un guide
  • solliciter des renseignements
  • prendre contact
  • s’abonner
  • regarder une vidéo
  • ouvrir une nouvelle page du site…

Ensuite, il faut se demander ce qui peut motiver l’internaute à passer à l’action. Les raisons vont diverger en fonction de l’intention et des moyens mobilisés par le site internet :

  • un essai gratuit
  • un bénéfice client comme une exclusivité ou une avant-première
  • une bonne affaire comme un bonus ou une réduction
  • une livraison gratuite, etc.

Les leviers possibles sont multiples, pourvu qu’ils soient convaincants et honnêtes. Une promesse non tenue ou bien survalorisée peut décrédibiliser la marque qui porte le message. Le recours à certains adjectifs tels que “vite”, “gratuit” ou facile” peuvent aider à décider l’utilisateur à agir. Mais attention à ne pas survendre. Un internaute déçu qui n’obtient pas ce à quoi il s’attend en cliquant sur le lien ou le bouton sera perdu à tout jamais. Pire, le site internet sera très certainement pénalisé par les moteurs de recherche qui enregistreront un fort taux de rebond de la page.

 

Apporter sur la page d’accueil des éléments de réassurance

Pour convaincre le visiteur de faire le pas décisif vers l’achat, la souscription ou toute autre action engageante, il est important de lui apporter les preuves que le site internet est digne de confiance. Celle-ci s’établit d’autant mieux que le prospect croit en l’authenticité du site internet et qu’il se sent en sécurité. Pour cela, plusieurs options sont possibles :

  • faire témoigner des clients/utilisateurs satisfaits ou diriger les visiteurs vers des opinions ou avis qui puissent les influencer positivement
  • proposer des liens vers une revue de presse qui loue les avantages des produits ou services du site
  • humaniser le discours en mettant en scène des collaborateurs avec des photos
  • fournir les coordonnées de contact du service client avec éventuellement un “live chat” (logiciel de discussion en temps réel)
  • mettre en avant des labels, des récompenses ou des certifications
  • rassurer sur les méthodes paiement, de livraison ou de remboursement
  • indiquer le nombre de “followers” ou de “fans” s’il s’avère intéressant.

Les indicateurs de confiance sont donc variés. Ils doivent être visibles et accessibles pour l’utilisateur qui se pose des questions légitimes avant de passe à l’acte.

 

Choisir des images impactantes pour la page d’accueil

Pourquoi ajouter une image centrale sur sa page d’accueil ? Confortées par beaucoup d’études, les raisons sont intuitivement compréhensibles :

  • L’image capte l’attention ; c’est l’une des premières choses que l’internaute voit sur une page web. Son œil est automatiquement attiré par le visuel et ce, d’autant plus s’il met en scène un être vivant et du mouvement.
  • Plus accessible qu’un texte, une photo en dit davantage qu’une longue description.
  • Elle stimule l’imagination et sait transmettre des émotions.
  • Elle facilite la mémorisation. Selon John Medina, l’un des plus grands neuroscientifique contemporain, la vision l’emporte sur tous les sens. Et pour preuve, il déclare : “Écoutez une information, et trois jours plus tard, vous vous souviendrez de 10 %. Ajoutez une photo et vous vous souviendrez de 65 %.”

 

Visuels page accueil - mouse coach article

Cependant, attention au piège des photos qui ne servent aucun objectif précis et ne sont présentes uniquement pour faire joli. Le choix de l’image ou du carrousel d’images sur la page d’accueil doit être fait avec tact. Il doit être pertinent, utile et cohérent avec l’identité de la marque ou l’organisation qui parle. Il est donc conseillé d’opter pour un visuel original, puissant et de haute qualité capable d’attirer l’attention du public et de l’encourager à poursuivre sa navigation sur le site internet.

 

 

Règle nº3 : favoriser le référencement de la page d’accueil

Beaucoup de facteurs entrent en jeu lorsqu’il s’agit d’optimiser le contenu d’une page d’accueil pour les moteurs de recherche. Tous ceux décrits ci-dessus ont une influence certaine sur le référencement. Mais il faut également s’attarder sur la délicate question des mots-clés de la page d’accueil. Ils doivent présenter certaines qualités.

 

Rédiger un titre de la bonne longueur

Pour rappel, le titre ou slogan du site web, doit expliquer ce qui y est proposé en une courte phrase. C’est celui-ci qui apparaît sous forme de lien sur la page de résultats du moteur de recherche. Pour être lisible entièrement, il doit contenir maximum 60-70 caractères. Au-delà, il risque d’être tronqué et donc moins bien noté par les algorithmes de référencement de pages web. Pour tester la longueur adéquate de son titre, il existe des outils gratuits tels que le simulateur de SERP de referencement.com.

 

Utiliser des mots-clés pertinents

L’adéquation des mots-clés avec ce que propose le site internet et ce que recherche les visiteurs donne de la légitimité au contenu de la page d’accueil pour s’afficher en premier sur les pages de résultats de recherche de Google. Ainsi, il est nécessaire de se mettre dans la peau de son prospect pour imaginer toutes les expressions qu’il serait susceptible de taper dans un moteur de recherche. Il peut être intéressant d’interroger quelques utilisateurs à ce sujet. L’éventail des requêtes possibles est souvent plus large que ce l’on imagine.

 

Proposer un contenu riche

Le champ sémantique correspondant à l’activité du site internet et nécessite d’être développé pour s’assurer que les moteurs de recherche comprennent de quoi l’on parle et indexent correctement la page d’accueil. Par exemple, si l’entreprise propose des livraisons de fleurs, il faudra enrichir la rédaction de mots ou d’expressions du même univers : bouquet, pot, vase, rose, orchidée, etc.

Pour les commerces ou entreprises qui ont une zone de chalandise définie, il faut également penser à bien étendre le champ sémantique à la zone géographique en question. Par exemple, l’entreprise est implantée à Deauville, il faudra ajouter : Normandie, côte fleurie, Trouville, casino, 14, Calvados…

 

Formuler des textes intelligibles

Utiliser un jargon professionnel auprès d’une cible grand public peut déstabiliser le lecteur. Pour l’encourager à poursuivre sa lecture et sa navigation sur le site, il faut se mettre à sa portée et donc lui faciliter la compréhension. Ainsi, il faut bannir le vocabulaire compliqué et toutes les informations futiles qui ne servent pas à motiver les visiteurs à continuer d’explorer le site.

 

 

Règle nº4 : animer la page d’accueil

Un site actif a plus de chances d’améliorer son référencement qu’un site statique. Beaucoup de sites changent constamment leur page d’accueil pour incarner les attentes, les problèmes ou les besoins que leurs visiteurs pourraient avoir. À défaut d’avoir un blog sur lequel des articles sont publiés régulièrement, la page d’accueil est un bon terrain de jeu pour animer son site internet. Le simple fait de publier régulièrement de nouvelles photos sur la page d’accueil dynamise son apparence. Il existe plein d’autres tactiques pour alimenter la page d’accueil de son site internet telles que :

  • mettre en avant les nouveautés, le top des ventes ou les exclusivités ;
  • relayer l’actualité de l’entreprise ; par exemple, une pâtisserie présentera ses bûches à la période de Noël et ses confiseries en chocolat au moment de Pâques ;
  • afficher un fil d’actualité instantané montrant l’activité de la communauté du site internet sur les réseaux sociaux.

Pas de doute, plus la page d’accueil propose du contenu frais, plus le visiteur aura de nouvelles raisons d’y rester et d’y retourner. Les algorithmes des moteurs de recherche qui mesurent l’activité de navigation et notamment le temps passé sur la page apprécieront.

 

Dans un monde saturé d’information, les internautes sont susceptibles de passer leur chemin s’ils ne trouvent pas immédiatement ce qu’ils désirent. Pour réussir à capter leur attention et les engager dans un tunnel de vente, il est indispensable d’en venir aux faits et d’apporter de la valeur à ses utilisateurs. Une page d’accueil efficace et attrayante doit répondre à ces critères ; mettre les besoins de ses visiteurs en premier avec une mise en page claire est le secret pour voir le taux de conversion de sa page d’accueil monter en flèche !

Pour évaluer votre page d’accueil ou la refaire, demandez un devis gratuit.